LSP Logo
 
Energie Libre
Organisation
Activites
Membership
Contacts
Liens


English

 

   
Énergie libre - Ce que c'est


L’énergie libre, ou énergie du vide (éther), est une source d’énergie renouvelable disponible gratuitement. Dans le cadre des activités de notre organisation Lumière sur la planète (LSP), nous nous sommes particulièrement intéressés à cette forme d’énergie appelée aussi « énergie du point zéro ». C’est l’énergie électromagnétique contenue dans la trame de l’Univers et qui fluctue autour d’une valeur moyenne nulle. Elle est présente dans l’espace et dans la matière. L’énergie libre occupe tout le « vide » qui nous entoure, elle pénètre et voyage à travers la matière. Elle nous apparaît comme étant électriquement neutre.

L’énergie libre représente un paradoxe pour la science contemporaine : ou il existe dans l’univers une force gravitationnelle supérieure aux masses répertoriées, ou il y a une énergie invisible libre (masse manquante, énergie noire) qui subirait l’effet d’une pression que l’on pourrait appeler cosmique.

La physique quantique tend aujourd’hui à démontrer que chaque mètre cube d’espace autour de nous contiendrait une quantité phénoménale de cette énergie. À ce jour, toutes les techniques qui nous ont été rapportées pour la capter font appel à un principe de déséquilibre temporaire de la structure des ondes électromagnétiques, causant ainsi une transmutation matière/énergie et/ou transfert énergie/énergie. Les recherches révèlent que cette source d’énergie pourrait être partiellement convertie en énergie utilisable. Celle-ci serait illimitée et non polluante, et tout comme le vent et le soleil, son utilisation serait gratuite.

Ses applications

L’énergie libre est une source fondamentale d’énergie. Elle soutient la vie et ses applications sont potentiellement sans limites. Toutefois, afin d’éviter un éparpillement excessif des activités de LSP et un conflit avec les développements technologiques d’actualité dont le débit est contrôlé pour satisfaire certains monopoles, notre organisation a orienté ses recherches de validation pour l’instant vers deux applications : l’effet des moteurs directs et des générateurs d’électricité. Ces sources sont essentielles à toutes les économies.

Quelques-unes de ses manifestations

Michel Faraday, par exemple, fit la démonstration dans les années 1830 que l’on pouvait générer une puissance électrique en faisant tourner un disque de cuivre adéquatement connecté dans un champ magnétique, sans qu’il n’y ait proportionnellement une puissance requise à l’axe du disque. D’où provient ce gain d’énergie ?

Au tout début des années 1930, deux chercheurs américains L.B. Loeb et J.M. Meek, suite aux recherches théoriques précédentes de J.S. Townsend, ont mis de l’avant ce que l’on appelle l’Effet Avalanche. Lors d’une décharge électrique sous certaines conditions reproductibles, il se produit la création d’environ 2000 électrons, ce qui se traduit par un gain de courrant dans le circuit de l’ordre de 500%. D’où provient ce gain d’énergie ?

En 1989, les Drs. Martin Fleishmann et Stanley Pons de l’Université de l’Utah, découvraient qu’un certain processus électrochimique permettait la production d’un surplus très appréciable d’énergie calorifique par rapport à l’énergie requise à la source pour amorcer la réaction. Controversées à l’époque, ces réactions électrochimiques surproductives d’énergies sont aujourd’hui reconnues par la science, en particulier par les travaux d’un Américain notoire aujourd’hui décédé, le Dr Eugene Mallove. D’où provient ce gain d’énergie ?

Complétons cette liste en soulignant « l’hydrosonique », ou la Cavitation. Ce phénomène peut générer des manifestations de Sonoluminescences (voir autre texte plus bas – Phénomène reconnu pas la science). On les a découvertes au début des années 1990 en créant de fortes turbulences ponctuelles dans l’eau, comme par exemple avec la génération d’ultrasons ou la rotation d’un disque métallique à l’intérieur d’un contenant d’eau circulaire avec très peu d’espace (dégagement) entre le rotor et le stator. Avec la Sonoluminescence, on peut chauffer de l’eau en dégageant plus d’énergie calorifique qu’il n’en coûte pour le produire, soit une surproduction allant de 120% à 200%. Ceci a également été confirmé par le célèbre Dr Mallove. D’où provient ce gain d’énergie ?

Manifestation en astrophysique

Dans le domaine de l’astrophysique, en cartographiant le ciel avec des télescopes, on s’est aperçu qu’à peine 1% de la masse céleste nous était visible, les 99% restants demeurant invisibles. C’est ce que les physiciens appellent la matière sombre. Si l’on enlève les corps denses (que l’on peut répertorier dans un espace donné) tels que les planètes, les astéroïdes et autres corps célestes visibles, on estime qu’il reste encore 90% de la matière dite sombre qui deviendrait identifiable uniquement par son effet sur la déviation de la lumière visible émise par le premier 1%, toujours vue avec le télescope.

Cette masse de distribution non uniforme joue le rôle d’une lentille gravitationnelle, créant ainsi une vision astigmate du ciel étoilé. Aujourd’hui, grâce à un support informatique fort complexe, on peut rétablir les vraies positions des astres lumineux et en estimer assez exactement la valeur de la masse sombre dite exotique.

Il n’y a aucun doute aujourd’hui, plus de 200 000 galaxies ont été étudiés par différents laboratoires d’astrophysiques à travers le monde et ils en tirent tous les mêmes conclusions :
· Matière sombre classique = 9 %
· Matière lumineuse = 1%
· Matière sombre exotique = 90% « ou Énergie Libre »

Appréciation des énergies contenues dans l’Éther

Certains scientifiques vont jusqu’à estimer, en se servant des équations de Plank, qu’à des fréquences très élevées, l’énergie électromagnétique contenue dans l’univers serait de l’ordre de 10^^19 Joules par cm3, ce qui équivaudrait à plus de 5,000 litres de carburant pétrolier par litre d’air. Mais comme tous les physiciens s’accordent sur des chiffres faramineux très différents les uns des autres, nous éviterons de prendre position sur ces données.

Phénomène reconnu par la science

Revenons maintenant sur ce phénomène fort intéressant reconnu par la science moderne et qui semble faire appel à l’énergie libre, soit la « Sonoluminescence » déjà utilisée aujourd’hui pour traiter l’eau.

La sonoluminescence est reliée à une forme de cavitation dans l’eau. Lorsqu’une certaine vibration ou fréquence spécifique est induite dans l’eau, il y a formation de bulles de vide, suivie de leur destruction. La destruction de ces bulles, lors de leur implosion, dégage une grande quantité d’énergie. Nous pouvons alors observer une augmentation ponctuelle de température et de pression de plusieurs milliers et même millions de fois supérieures aux conditions locales antérieures. On peut alors remarquer dans l’eau soumise à cette expérimentation une émission de points lumineux appelés photons. La présence et les effets de cette énergie induisent une réaction chimique qui peut traiter l’eau. La production de cette énergie lors de l’implosion des bulles de vide a été validée et elle est bien documentée par le milieu scientifique officiel, mais aucune explication scientifique n’a été fournie quant à sa provenance.

Nos démarches nous amènent à croire que c’est un phénomène qui consiste à réaliser des microplasmoïdes, une très petite sphère de plasma de même nature que celles qui souvent accompagnent les éclairs. Ce plasma est considéré dans les milieux scientifiques comme étant le 4°état de la matière. Une fois orientés et soumis à une résonance naturelle avec le lien oxygène-hydrogène de l’eau, ces microplasmoïdes se dissocient en consommant moins d’énergie que celle émise par la recombinaison de ses composantes. C’est ce qui se produit dans le phénomène de cavitation tant redouté par les concepteurs de systèmes hydrauliques. C’est un phénomène que l’on peut associer à certaines réactions observées en fusion nucléaire froide. Ces réactions sont appelées Low Energy Nuclear Reactions.

Pour en savoir plus sur notre organisation ou l’énergie libre, vous pouvez assister à l’une de nos conférences ou encore vous procurer le DVD explicatif...

 
Precedent  
Suivant